Caméra thermique : laquelle choisir ? 

Par définition, la caméra thermique est un appareil capable de réaliser une analyse thermographique. Grâce à ses capteurs intégrés, elle matérialise la chaleur d’un corps, d’une surface ou d’un objet sur une représentation visible en temps réel. Vous prévoyez d’acheter ce type de matériel ? Il faudra tenir compte de quelques critères pour dénicher le modèle qui répondra à vos attentes. 


17 juillet 2024 22h36

Quelle caméra thermique pour quelle utilisation ? 

Réglage radiateur

Par rapport au mode de fonctionnement des caméras à vision nocturne, les caméras thermiques opèrent différemment. Elles captent la chaleur émise par les différents corps se trouvant dans l’objectif. Les données recueillies par les capteurs sont ensuite converties en image thermique.

Cette dernière, appelée aussi thermogramme, expose les différences de températures sur les corps, les objets ou les surfaces détectées sous la forme d’une échelle de couleurs. Généralement, les températures froides sont affichées en bleu et les températures chaudes en rouge sur un écran numérique.  

La caméra thermique peut être utilisée dans plusieurs domaines du fait qu’elle soit capable de lire les températures même dans l’obscurité totale. En effet, cet appareil convient à un usage :

  • domestique : vérification de l’isolation, inspection des installations électriques, surveillance de l’habitation, 
  • industriel : maintenances des installations électriques et mécaniques, contrôle des processus de production,
  • dans le bâtiment : surveillance et diagnostic des édifices, repérage des éventuelles défaillances,
  • dans le secourisme : localisation des victimes en cas d’accident ou de catastrophes naturelles,
  • dans le domaine militaire et maritime : localisation des différents types de bateaux et embarcations, des déversements d’hydrocarbures. 

Quel type de caméra thermique choisir ? 

En fonction de la nature d’utilisation de votre caméra thermique, vous serez amené à choisir entre ces trois grandes catégories : 

  • La caméra thermique classique : permet la détection, l’enregistrement, et la visualisation des rayonnements émis par les corps. L’appareil est compatible à un usage domestique et dans le bâtiment. Avec l’avancée de la technologie, on retrouve actuellement des caméras thermiques adaptables avec les smartphones
  • La caméra thermographique : est utilisée dans les études plus avancées par les professionnels, mais convient aussi à un usage par les particuliers.
  • La caméra infrarouge : consacrée à des usages de surveillance, mais aussi dans le domaine de la réparation d’appareils électroniques. Certains modèles de ces caméras peuvent être couplés à un routeur WiFi. Ainsi, on peut partager les données collectées en temps réel depuis un autre emplacement. 

Comment choisir sa caméra thermique ? 

Caméra thermique

Une fois la nature d’utilisation de votre caméra thermique déterminée, voici les autres facteurs sur lesquels vous devrez vous concentrer. Il s’agit des caractéristiques et des fonctionnalités de l’appareil.

La taille du capteur et la résolution

Le capteur microbolomètre est constitué de plusieurs détecteurs dont le nombre détermine la résolution de l’image infrarouge. Le fonctionnement est similaire à un appareil photo. Plus les pixels seront élevés, plus l’affichage gagnera en netteté. On note cependant que sur une caméra infrarouge, 1 pixel représente 1 détecteur.

Le champ de visée

Le FOV (champ de vision horizontal et vertical) désigne l’angle de vision couvert par l’objectif de la caméra. Plus l’ouverture de l’angle de l’appareil est large, plus il est capable de délivrer des informations de qualité sur les éléments captés par les détecteurs

D’un autre côté, on retrouve l’IFOV. Il exprime le plus petit signal identifié par l’équipement. Ainsi, une caméra thermique avec un IFOV faible affiche une meilleure résolution. 

La sensibilité thermique et la plage de température

Ce paramètre détermine la capacité de l’appareil à discerner les différences de températures. Cela aide les techniciens à repérer une panne sur un composant d’une carte mère par exemple et d’autres détails qu’on ne voit pas à l’œil nu. 

Il s’agit de la plage de température que la caméra thermique est capable de mesurer par exemple -30 °C à + 400 °C. Elle est à choisir selon le domaine d’utilisation de votre matériel. 

La mise au point

Elle peut être manuelle (pour les experts) ou automatique (basé sur la distance et le contraste) selon la configuration de votre appareil. Si vous avez besoin d’une grande précision de mesure, préférez les modèles haut de gamme. Les équipements d’entrée et de milieu de gamme ne possèdent généralement pas de focale fixe. Il faudra vous déplacer pour obtenir une image nette. 

Les fonctions embarquées

Pour vous offrir une meilleure ergonomie et un confort optimal lors de leur utilisation, certaines caméras sont équipées de configurations en plus. Parmi ces options supplémentaires, on retrouve par exemple un des objectifs interchangeables selon la prise de vue, un partage de connexion en temps réel vers d’autres supports, une mémoire interne extensible par carte SD ou clé USB. Dans ce dernier cas, vous pouvez visionner ultérieurement les données enregistrées sur votre PC, avec votre moniteur, votre clavier et votre souris. 


17 juillet 2024 22h36

Maximilien

Ici Maximilien, passionné de high tech et de web installé en Thaïlande. Je partage ici mes découvertes, coups de cœur et conseils pour bien choisir son matériel et ses accessoires informatiques, que ce soit pour de la bureautique ou du gaming. Bon shopping !

Guide Tech